Vie de bureau après COVID : le coworking s’impose comme alternative

salariée d'une entreprise souriante, travaillant en coworking

L’immobilier de bureaux traditionnel s’adapte

Après un arrêt au cœur de la crise, les grandes transactions (+ de 5000 m²) de bureaux reprennent doucement en 2021. Par contre, les plateformes  spécialistes de la vente et location de bureaux constatent une augmentation de 30% des annonces pour des surfaces de moins de 1000 m², comparé à 2020. L’activité sur les petites et moyennes surfaces retrouve donc une belle activité.
Les taux de vacances restent bas grâce à un nombre de demandes beaucoup plus important que d’offres. Dans ce marché tendu les prix sont élevés et tendent à augmenter.
A la vente les actifs sont très demandés, alors que le marché est plus délicat à la location, où les prix restent stables. L’attractivité des grandes métropoles (Paris, Lyon, Nantes, Lille) ne se dément pas car elle offre à la fois une bonne connectivité et une desserte facile en transports en commun. Autour de ces grandes villes, un phénomène  phénomène prend de l’ampleur : les villes périphériques se découvrent une attractivité. Certaines grandes sociétés se réorganisent et proposent à leurs salariés, outre leurs bureaux centraux, des petits bureaux décentralisés. 
La possibilité de travailler dans plusieurs endroits donne aux collaborateurs une meilleure qualité de vie au travail.
A l’heure où un nouveau vocabulaire et de nouvelles pratiques de collaboration à distance s’installent sur le marché du travail (conf-call, flexibilité, télétravail), les entreprises revoient leurs besoins en locaux. Le bureau représente en effet la 2e dépense des entreprises après les salaires. L’opportunité de réduire les coûts de location et d’attirer de nouveaux salariés en créant une antenne dans une ville moyenne est donc attirante pour les entreprises comme pour les employés. 
Le secteur se réinvente et de nouveaux besoins apparaissent à la demande de la société : réduire le temps de trajet, occuper des locaux de qualité (espaces modulables, hauteur sous plafond, accès à l’extérieur, bâtiments bas carbone) avec davantage d’espaces collaboratifs.

Le coworking répond aux nouvelles attentes

Face à cette réorganisation du travail tant au sein de l’entreprise que de la société, les centres d’affaires et espaces de coworking s’affirment en partenaires privilégiés des entreprises.
Celles-ci louent des abonnements pour des salles ou des postes de travail. Elles s’engagent sur des périodes courtes, 6 mois à un an, ce qui leur évite les contraintes d’un bail commercial. Dans ces bureaux souvent meublés et équipés du matériel nécessaire, les salariés viennent brancher leur PC portable et s’installent et profitent de services qui leur donnent l’impression d’être « comme à la maison » : espace cuisine partagé, espace détente, les bons côtés (comme les mauvais), de la cohabitation entre collègues en plus.

Vrai ou faux – le coworking pour les entreprises

  1. On ne peut pas disposer d’une place attitrée en coworking. FAUX – il est tout  fait possible de souscrire un bail de prestation de services pour un bureau privatif, dont vous aurez la clef et dans lequel vous pourrez apporter vos affaires, comme votre plante préférée, votre tasse « meilleure maman » ou la photo du petit dernier. Certains bâtiments proposent même des salles de sport ou des animations régulières.
  2. Il est difficile de s’isoler avec un client pour des questions de discrétion. FAUX – dans les openspaces le chuchotement est généralement de rigueur et l’on évite de s’épancher sur des problèmes intimes.  Mais les bureaux privatifs, les espaces pour téléphoner ou une petite salle de réunion peuvent accueillir des entretiens en toute confidentialité.
  3. Louer des bureaux en coworking permet d’économiser sur les loyers. VRAI – Le coworking s’avère la meilleure solution pour ajuster le nombre de postes de travail en fonction de l’activité de l’entreprise
  4. Partager des bureaux permet d’étendre son réseau professionnel. VRAI – en effet le coworking facilite le networking ! En bon français, les centres d’affaires proposent, à côté des espaces privatifs pensés pour la concentration, des espaces communs (cafétéria, salle détente, café…) qui favorisent les échanges et la création de liens avec, pourquoi pas, de futurs collaborateurs ou clients.

Le coworking offre donc des aspects pratiques non négligeables aux entreprises, PME comme grands comptes. La location de bureaux privatifs, d’espaces partagés ou de salles de réunions en centre d’affaires tendra certainement à se développer dans les années à venir, pour répondre aux besoins en flexibilité des professionnels.

Bureaux meublés, espaces de travail en coworking et salles de réunions
Salle de conférence 51 m² avec cloison amovible possibilité privatisation cafétéria

Salle de conférence & formation avec visio-conférence

jusqu'à 49 personnes

Open Dialog